Vos lunettes en 2 étapes

Lunettes pour 0 €, cliquez ici

1Sur internet achetez votre coffret "monture & verres"

Le prix du web

2800 opticiens à votre service
pour le montage

La qualité de l'opticien traditionnel

50 % d'économie moyenne Les prix du web

Avec 50 % d'économie en moyenne, Easy-verres permet de profiter des prix du web sans compromis sur la qualité.
Garantie 100 % satisfait 100% Satisfait

- Tous nos verres sont garantis 2 ans.

- Garantie d'Adaptation pendant 30 jours.
Conventionné SECU & Mutuelles Remboursement

Easy-verres est conventionné par la SECU.

Toutes nos lunettes sont livrées avec une feuille de remboursement.
Tiers Payant immédiat Tiers-payant immédiat

Easy-verres est connecté avec les pricipales mutuelles. Faites votre demande de Tiers-Payant directement sur Easy-verres.

Vous ne payez que le reste à charge.
Livraison gratuite Satisfaction client

Sur Easy-verres, la livraison est rapide et gratuite.
2 grandes marques de verres 2 grandes marques de verres

Easy-verres est le seul site à offrir 2 grandes marques de verres.

Marché de l'optique et vente de lunettes sur internet


offres de lunettes sur internet

17 AVRIL 2012

« Vos lunettes deux fois moins chères. Sensee.com, vous n'avez encore rien vue. » Image trouble, puis nette, comme chez l'ophtalmo, voix ironique : avec ses spots TV un peu provoc, un opticien pas comme les autres a fait irruption le 13 mars dans ce commerce lucratif – mais jusque-là verrouillé – en jouant sur le flou... et le net. Sensee, c'est la nouvelle start-up de Marc Simoncini, qui entend donner un coup de pied dans la fourmilière de l'optique. Acheter ses lunettes sur le Net, comme un billet de train ? Inimaginable il y a cinq ans pour les français, très attentifs à leur santé. Mais il semble que ce tabou ait sauté. Le marché de l'optique en ligne est encore naissant, mais l'arrivée de ce trublion, qui entend casser les prix à la manière d'un Free de la lunette ; agace les opticiens traditionnels.

Ainsi commence l'article de Libération du Lundi 16 avril 2012.


Le journal explique que ce site vise à bouleverser le marché de l'optique, aujourd'hui dominé par les grandes chaînes. Le site souhaite diminuer les marges du secteur afin de proposer des prix plus accessibles. Marc Simoncini, qui a créé le site Sensee, et qui avait auparavant créé le célèbre site de rencontre Meetinc puis racheté le site de vente de lentilles lentillesmoinschères.com, explique qu'il va pouvoir diviser la facture optique des français par deux grâce à son concept. Le site ne propose néanmoins pas tout : il ne vend par exemple pas de lunettes pour enfants, ou de lunettes aux personnes nécessitant des corrections fortes.
Comme le rappel l'article, le marché de l'optique représente en France 5,5 milliards d'euros et reste très fermé et opaque. Les porteurs de lunettes ne savent ainsi pas que les opticiens font des marges considérables : entre le coût de revient pour les opticiens et le prix de vente aux consommateurs, le rapport peut parfois aller de 1 à 50 ! De plus ce marché est caractérisé par des mastodontes tels qu'Essilor qui représente 70% du marché des verres optiques.
Comme l'ensemble des opticiens en ligne - parmi lesquels on compte easy-verres.com – Sensee a le statut d'opticien du fait qu'il compte des opticiens diplômés dans son équipe. Ce site permet aussi de comparer les prix afin de permettre aux clients d'acheter leurs lunettes en connaissance de cause. L'article ne se limite pas à la présentation de Sensee. Il nomme en effet des sites plus anciens et constate que certains d'entre eux ont des partenariats avec des complémentaires santés - easy-verres.com a des partenariats avec Direct Assurance, Unéo Libéa, Apicil et la France mutualiste.


L'article arrive ensuite sur le site easy-verres.


« Easy-verres, créé en mai 2010 et qui vient de lever un million d'euros, propose la vente en ligne des verres correcteurs. Une fois ceux-ci livrés, le client se rend chez l'un des 750 opticiens partenaires pour le montage des lunettes. »


Puis l'article revient sur la législation concernant la vente de lunettes sur internet et rappel que la libéralisation de la vente de lunettes a été demandée par Bruxelles. Aujourd'hui il n'existe aucune réglementation claire qui permette au consommateur de savoir si les lunettes qu'il achète sont de qualité suffisante. Fadi Farah, cofondateur d'easy-verres déclare d'ailleurs dans l'article : « C'est la règlementation générale de vente d'optique qui s'applique : il suffit d'avoir un opticien diplômé qui travaille dans la structure ! Donc, pour l'instant c'est open bar ».


Enfin l'article se conclut par un bilan du secteur : Le secteur de l'optique sur internet se base d'abord sur une forte compétitivité au niveau des prix de vente. Tout ceci génère des craintes de la part des opticiens classiques qui craignent de voir leurs ventes diminuer et craignent que la qualité des lunettes ne soit pas au rendez-vous sur internet, malgré un développement d'un service après-vente sur ces différents opticiens en ligne.



Acheter ses lunettes sur le net

Retour vers La presse en parle