Sur le blog-lunettes d’Easy-verres.com, nous vous exposerons nos réflexions sur les lunettes sur internet et plus généralement sur le secteur de l’optique.

Nous abordons l’optique et les lunettes autour de trois thèmes : l’actualité, la santé et la mode. Ce blog est un espace de partage et vous pouvez donc nous contacter pour toute remarque éventuelle concernant un article du blog. Les articles du blog-lunettes sont rédigés par des opticiens diplômés.

Comment fonctionnent les lunettes 3D?

13 Feb 2012 - 17:06

lunettes 3d

Le cinéma en 3D se développe. Ainsi des films comme Avatar, Alice au pays des merveilles ou plus récemment Harry Potter 7.2 sont sortis en 3D. Ces films, souvent médiatisés, sont connus de tous mais peu de personnes savent réellement comment fonctionne le cinéma 3D.




Le principe



Pour voir en 3D, il est nécessaire que les deux yeux ne voit pas exactement la même image : d'ordinaire nos yeux voient la même chose mais sous un angle différent ce qui fait qu'un œil voit des choses que l'autre ne voit pas, ce qui permet au cerveau de voir l'image en relief. Au cinéma c'est différent, l'image étant plate, chaque œil perçoit la même image que l'autre, ce qui ne permet pas au cerveau de recréer une image en 3D. Ainsi pour que le cinéma soit en 3D, il faut que chaque œil perçoive une image différente de celle que perçoit l'autre.



Les différentes méthodes



Afin de permettre aux spectateurs de voir un film en 3D, plusieurs méthodes existent afin de permettre à chaque œil de voir une image différente de celle perçue par l'autre.

Utilisation de lumière polarisée (c'est la plus utilisée)

Le projecteur numérique diffuse deux images : l'une destinée à l'œil droit, l'autre à l'œil gauche. La lumière composant les deux images est polarisée : dans un sens pour la première image, dans l'autre sens pour la seconde. L'utilisation d'un écran métallisé est nécessaire afin que la lumière réfléchie par celui-ci reste polarisée. Le spectateur doit porter de lunettes polarisantes afin que chacun des verres ne laisse passer que l'image correspondant à une polarisation. Ainsi chaque œil perçoit une image et le cerveau peut reconstituer l'univers en 3D.

Les filtres interférentiels

Chaque image est composée de trois couleurs : le rouge, le bleu et le vert. Le projecteur projette deux images simultanément, une pour chaque œil, les trois couleurs composant celles-ci ayant des longueurs d'ondes différentes pour chaque œil. Le spectateur porte des lunettes dont les verres ne laissent passer que certaines longueurs d'ondes ce qui permet à chaque œil de ne percevoir qu'une seule image.



Diffusion des images en alterné

Étant donné que chaque image doit être différente pour chaque œil, ce procédé vise non pas à envoyer deux images simultanément mais une seule image à la fois en alternant les images destinées à l'œil droit et celles destinées à l'œil gauche. Pour qu'un seul œil ne voit chaque image, le spectateur porte des lunettes afin que celles-ci occulte alternativement l'œil qui ne doit pas recevoir l'image en cours de diffusion. Ces lunettes sont des lunettes à cristaux liquides. Elles sont synchronisées avec le projecteur.



Le cinéma en relief se développe ainsi à grande vitesse grâce aux différentes méthodes explicitées précédemment. Le public plébiscite ce cinéma bien qu'il génère un surcout pour pouvoir visionner un film.